Tutoriels d'utilisation

Répertoire thématique

Le site des Atlas sémantiques comprend trois types de pages :
Sur toutes ces pages vous trouverez :
La page d'accueil accueille un système de brèves d'informations concernant les évolutions du site des Atlas sémantiques. Le menu principal se situe toujours en haut à gauche de la fenêtre du navigateur. Il est indiqué par le logo des Atlas sémantiques. À moins d'être sur la page de résultats, un simple clic sur cette image redirige vers la page d'accueil.

Sur la page d'accueil, le menu reste visible et directement accessible. Pour l'afficher sur les autres pages il est nécessaire de passer la souris sur le logo ou, dans le cas particulier de la page de résultats, de cliquer une seule fois sur ce dernier.
Les onglets du menu peuvent être soit :
Le menu de version est toujours placé en haut à droite de la fenêtre du navigateur. Il permet de changer la langue d'utilisation de l'ensemble du site (par défaut en français). Pour l'instant seuls les intitulés sont traduits. À terme, nous proposerons des contenus traduits dans toutes les langues d'interface proposées.
Le pied de page est toujours placé après le contenu des pages du site. Il propose des liens vers les pages présentant : Les Atlas sémantiques sont dotés d'un système d'annonces et d'informations rapides affichés sur la page d'accueil. Dans cet encadré il est possible de trouver de courts messages concernant les évolutions et modifications apportées au site, des redirections vers d'autres pages ou des adresses mails pour nous contacter.
L'affichage du contenu de ces brèves se fait automatiquement à la première connexion sur la page d'accueil. L'encart se replie ensuite afin de ne pas gêner la navigation (selon la taille de la fenêtre de votre navigateur). Son contenu reste accessible par simple clic sur l'onglet toujours visible.

Nous vous invitons à consulter ces brèves régulièrement.

Les formulaires de requête

Les Atlas sémantiques sont un dictionnaire de synonymes et de traductions en ligne et gratuit. Leur interface a été conçue afin de permettre une requête de Vocabulaires ou de Traductions depuis n'importe quelle page du site.

Ces deux formulaires de requêtes sont présents au centre de la page d'accueil des Atlas sémantiques et en haut de toutes les autres pages du site, à l'exception de la page de résultats.


Sur la page de résultats les formulaires sont accessibles par un clic sur l'onglet « Nouvelle recherche » du bandeau de gestion des résultats :


Chacun de ces formulaires se compose :

Lancer une requête de Vocabulaires

Les Atlas sémantiques permettent de lancer deux types de requêtes : Vocabulaires et Traductions.

Remarques préliminaires importantes

  • Avant de lancer une requête notez que les phrases ne sont pas considérées comme des requêtes valides. Les Atlas sémantiques proposent des résultats pour des mots ou des expressions, indifféremment appelés « terme » sur l'ensemble de ces tutoriels.

  • Le système de requête des Atlas sémantiques prend en compte la casse des caractères. Par conséquent, un terme doit être écrit en minuscules. Seuls les noms propres et les acronymes (comme « P.V. ») doivent commencer par une majuscule ou contenir des lettres capitales. (Ainsi, « dieu » et « Dieu » donneront deux résultats différents).

  • Certains termes peuvent avoir la même orthographe dans différentes langues (qu'il s'agisse du terme correspondant ou d'un homographe). Nous vous invitons donc à vous assurer que la langue choisie dans le menu de langue pour la requête correspond bien à la langue d'usage du terme que vous soumettez aux Atlas sémantiques. Les résultats seraient bien évidemment différents, comme par exemple « test » en français et "test" en anglais.

  • Dans la version actuelle des Atlas sémantiques les termes proposés sont basés sur les entrées du dictionnaire (les lemmes, comme « maison » pour « maisons » ou encore « vert » pour « verte »). Notez cependant que certaines variantes sont disponibles comme pour le pluriel du nom « être ». « êtres » est une entrée valide.

  • Enfin, les conjugaisons ne sont pour le moment pas prises en compte par les Atlas sémantiques. Si vous cherchez des résultats pour un verbe, essayez la forme infinitive de ce dernier. Notez cependant que par l'usage certaines formes conjuguées peuvent exister sous d'autres classes grammaticales (comme un adjectif ou un nom. Par exemple, « drapé » peut être adjectif ou nom et est le participe passé du verbe « draper ». Ces deux entrées existent donc).

  • Les espaces vides avant ou après le terme de requête peuvent fausser l'obtention des résultats. Nous vous recommandons de veiller à ce qu'ils soient enlevés avant de lancer la requête. Ils sont un ajout fréquent des copier-coller depuis une autre page internet ou un autre support.

Le formulaire de Vocabulaires

Le premier formulaire intitulé Vocabulaires permet d'obtenir des résultats comme les synonymes et regroupements sémantiques de la requête.

Pour cela, commencez par choisir la langue à laquelle appartient la requête dans le menu déroulant entre le titre et la barre de texte.


Puis, entrez la requête dans la barre de texte. Si la requête possède un ou plusieurs caractères spécifiques ou accentués, vous pouvez les intégrer en cliquant sur le caractère dans la liste proposée.


Si vous avez des doutes sur l'orthographe, un système de suggestion propose le ou les termes se rapprochant le plus de celui ou ceux en cours d'écriture. Notez que ce système est actuellement disponible uniquement pour le français et l'anglais.


Une fois la requête tapée ou sélectionnée dans la liste de suggestions, vous pouvez la lancer en appuyant sur la touche « Entrée » ou en cliquant sur le bouton de soumission en fin de barre de texte.


Le site des Atlas sémantique ouvre alors la page de résultats correspondant à la requête.

Requête multiple

Les Atlas sémantiques offrent la possibilité de rechercher les regroupements sémantiques de plusieurs termes à la fois. Pour lancer ce type de requête il suffit d'ajouter un signe + entre les termes de la requête.

Par exemple, il est possible de lancer une requête en Vocabulaires en entrant dans la barre de texte correspondante les termes français « requête+recherche » ;


ou encore, il est possible de lancer une requête en Traductions du français vers l'anglais en entrant dans la barre de texte correspondante les termes français « jeu+loisir+repos » ;

Petites astuces

La génération des résultats est organisée en « Modes ». Par défaut, une requête est redirigée vers le Mode Texte. Toutefois, il existe la possibilité de choisir directement le Mode de résultats souhaité en ajoutant un caractère spécial à la fin de la requête dans la barre de texte.



Pour plus d'informations, nous vous invitons à consulter les tutoriels des Mode Atlas et Mode Comparaison.

Notez qu'en l'absence de ces caractères le site redirige vers le Mode Texte. Cependant une requête lancée depuis la page de résultats conserve le Mode en cours de consultation.


Afin de faciliter la navigation, les Atlas sémantiques proposent de conserver sur l'ensemble du site les dernières options de langues sélectionnées lors de l'utilisation des formulaires de requête. Il faut pour cela avoir utilisé au moins une fois le formulaire en question. Si le formulaire en question n'a pas été utilisé, ce sont les choix de langue par défaut qui sont proposés.

Lancer une requête de Traductions

Les Atlas sémantiques permettent de lancer deux types de requêtes : Vocabulaires et Traductions.

Remarques préliminaires importantes

  • Avant de lancer une requête notez que les phrases ne sont pas considérées comme des requêtes valides. Les Atlas sémantiques proposent des résultats pour des mots ou des expressions, indifféremment appelés « terme » sur l'ensemble de ces tutoriels.

  • Le système de requête des Atlas sémantiques prend en compte la casse des caractères. Par conséquent, un terme doit être écrit en minuscules. Seuls les noms propres et les acronymes (comme « P.V. ») doivent commencer par une majuscule ou contenir des lettres capitales. (Ainsi, « dieu » et « Dieu » donneront deux résultats différents).

  • Certains termes peuvent avoir la même orthographe dans différentes langues (qu'il s'agisse du terme correspondant ou d'un homographe). Nous vous invitons donc à vous assurer que la langue choisie dans le menu de langue pour la requête correspond bien à la langue d'usage du terme que vous soumettez aux Atlas sémantiques. Les résultats seraient bien évidemment différents, comme par exemple « test » en français et "test" en anglais.

  • Dans la version actuelle des Atlas sémantiques les termes proposés sont basés sur les entrées du dictionnaire (les lemmes, comme « maison » pour « maisons » ou encore « vert » pour « verte »). Notez cependant que certaines variantes sont disponibles comme pour le pluriel du nom « être ». « êtres » est une entrée valide.

  • Enfin, les conjugaisons ne sont pour le moment pas prises en compte par les Atlas sémantiques. Si vous cherchez des résultats pour un verbe, essayez la forme infinitive de ce dernier. Notez cependant que par l'usage certaines formes conjuguées peuvent exister sous d'autres classes grammaticales (comme un adjectif ou un nom. Par exemple, « drapé » peut être adjectif ou nom et est le participe passé du verbe « draper ». Ces deux entrées existent donc).

  • Les espaces vides avant ou après le terme de requête peuvent fausser l'obtention des résultats. Nous vous recommandons de veiller à ce qu'ils soient enlevés avant de lancer la requête. Ils sont un ajout fréquent des copier-coller depuis une autre page internet ou un autre support.

Le formulaire de Traductions

Le second formulaire intitulé Traductions permet d'obtenir des résultats comme les traductions directes vers la langue choisie, les synonymes et regroupements sémantiques de la requête, ainsi que des traductions de synonymes pertinents pour cette requête.

Pour cela, commencez par choisir la langue à laquelle appartient la requête dans la première partie du menu de langue entre le titre et la barre de texte.


Ensuite, choisissez la langue de traduction dans la seconde partie du menu de langue. Il est possible qu'il n'y ait pour certaines combinaisons qu'un seul choix (comme dans le cas de l'exemple ci-dessous). Nous continuons de travailler à enrichir cet outil, de nouvelles langues seront bientôt disponibles.


Il existe un bouton entre ces deux menus déroulants. Celui-ci permet à tout moment d'intervertir les choix de langue, faisant passer la langue de traduction en langue source et inversement.


Une fois le couple de langue sélectionné, entrez la requête dans la barre de texte. Si la requête possède un ou plusieurs caractères spécifiques ou accentués, vous pouvez les intégrer en cliquant sur le caractère dans la liste proposée.


Si vous avez des doutes sur l'orthographe, un système de suggestion propose le ou les termes se rapprochant le plus de celui ou ceux en cours d'écriture. Notez que ce système est actuellement disponible uniquement pour le français et l'anglais sélectionnés comme langue source.


Une fois la requête tapée ou sélectionnée dans la liste de suggestions, vous pouvez la lancer en appuyant sur la touche « Entrée » ou en cliquant sur le bouton de soumission en fin de barre de texte.


Le site des Atlas sémantique ouvre alors la page de résultats correspondant à la requête.

Requête multiple

Les Atlas sémantiques offrent la possibilité de rechercher les regroupements sémantiques de plusieurs termes à la fois. Pour lancer ce type de requête il suffit d'ajouter un signe + entre les termes de la requête.

Par exemple, il est possible de lancer une requête en Vocabulaires en entrant dans la barre de texte correspondante les termes français « requête+recherche » ;


ou encore, il est possible de lancer une requête en Traductions du français vers l'anglais en entrant dans la barre de texte correspondante les termes français « jeu+loisir+repos » ;

Petites astuces

La génération des résultats est organisée en « Modes ». Par défaut, une requête est redirigée vers le Mode Texte. Toutefois, il existe la possibilité de choisir directement le Mode de résultats souhaité en ajoutant un caractère spécial à la fin de la requête dans la barre de texte.



Pour plus d'informations, nous vous invitons à consulter les tutoriels des Mode Atlas et Mode Comparaison.

Notez qu'en l'absence de ces caractères le site redirige vers le Mode Texte. Cependant une requête lancée depuis la page de résultats conserve le Mode en cours de consultation.


Afin de faciliter la navigation, les Atlas sémantiques proposent de conserver sur l'ensemble du site les dernières options de langues sélectionnées lors de l'utilisation des formulaires de requête. Il faut pour cela avoir utilisé au moins une fois le formulaire en question. Si le formulaire en question n'a pas été utilisé, ce sont les choix de langue par défaut qui sont proposés.

La page de résultats

Toute requête soumise depuis un formulaire des Atlas sémantiques mène à une page de résultats. Cette dernière est composée de trois ensembles :

Les éléments de navigation du bandeau de gestion



Le bandeau de gestion des résultats contient les éléments de navigation communs à toutes les pages des Atlas sémantiques :

Le(s) terme(s) de la requête

Un rappel de la requête ainsi que la ou les classes grammaticales (pour l'instant uniquement pour le français) de cette dernière sont affichés à la droite de l'onglet de « Nouvelle recherche ».

Les Modes de résultats

Les onglets des Modes de résultats se trouvent tout en haut du bandeau de gestion.


Ces Modes proposent différents types de résultats relatifs à la requête complémentaires les uns aux autres. Il est possible de regrouper ces Modes en deux grandes catégories :

Certains Modes sont grisés. Il s'agit de Modes de résultats encore en développement qu'à terme nous proposerons sur le site des Atlas sémantiques. Chaque Mode de résultats est détaillé dans un tutoriel qui lui est spécifiquement dédié :

Le Mode en cours de visualisation

Le Mode en cours de visualisation, présenté avec un fond plein, est celui le plus à gauche. Les Modes suivants peuvent être sélectionnés en cliquant dessus. Celui sélectionné prend alors la place du Mode en cours de visualisation et le contenu correspondant est chargé dans l'espace central de la page.


Le Mode en cours de visualisation est celui dont les résultats et contenu sont affichés dans l'espace central de la page. Sous son intitulé se trouve un sous-menu proposant différentes résultats et options supplémentaires dont les effets sont détaillés dans les tutoriels des Modes correspondants.

L'espace central de contenu



L'espace central de la page de résultats présente les contenus correspondants au Mode de résultats en cours de visualisation. Il est organisé en un bandeau de menu présentant des options d'affichage et des onglets permettant de manipuler les contenus affichés en dessous. Changer le Mode en cours de visualisation, change l'ensemble du contenu de cet espace d'affichage. Chaque Mode de résultats est détaillé dans un tutoriel qui lui est spécifiquement dédié :

Le bandeau de bas de page



Ce bandeau contient le pied de page permettant de consulter les pages d'informations légales, d'utilisation du site et de la société des Atlas sémantiques.

Il accueillera aussi un bandeau publicitaire permettant de faire vivre le site des Atlas sémantiques et de garantir sa gratuité.

Options d'affichage des résultats

Tous les Modes de résultats présentent un bandeau de menu de gestion et d'affichage des contenus du Mode en cours de visualisation.

Sur l'ensemble des bandeaux deux options d'affichage des résultats sont présentes :

Les autres onglets sont décrits dans les tutoriels de chacun des Modes de résultats :

L'option de pleine fenêtre

L'option de pleine fenêtre permet d'aggrandir l'espace central aux dimensions de la fenêtre de votre navigateur. Cliquer sur l'icône correspondante occulte les bandeaux de gestion des Modes de résultats et du pied de page.


Il est possible de revenir à tout moment au précédent affichage en appuyant sur la nouvelle icône apparue dans le menu de gestion des résultats.


En pleine fenêtre, le menu de gestion des résultats affiche le logo des Atlas sémantiques tout à gauche, suivi d'un onglet rappelant le Mode en cours de visualisation. Cliquer sur le logo des Atlas sémantiques charge la page d'accueil.
Lors d'un affichage en pleine fenêtre, le Mode en cours de visualisaton est l'entête d'un menu déroulant qui permet de naviguer vers les autres Modes de résultats. Le changement du Mode de résultats provoque un retour à l'affichage standard de la page.


Notez que les formulaires de requête ne sont plus disponibles lorsque le contenu est affiché en pleine fenêtre. Pour y avoir à nouveau accès, il vous faudra soit :

L'onglet « Personnaliser »


Cet onglet est en cours de développement. Nous souhaitons proposer des options supplémentaires d'affichage des résultats comme le choix de la taille et de la police de caractères, des matrices de couleurs différentes, etc.

Spécificités des résultats

Les modes de résultats des Atlas sémantiques correspondent à des usages différents. Afin de faire votre choix, voici un rappel de leurs caractéristiques propres et complémentaires :

Mode Texte

Toute requête lancée depuis l'un des formulaires présents sur toutes les pages des Atlas sémantiques renvoie à une page de résultats. Ces résultats sont organisés en différents Modes. Chaque Mode propose différents types de contenus relatifs à la requête pouvant être consultés séparément et complémentairement les uns aux autres.

Le Mode Texte est le Mode textuel proposé par défaut à chaque requête. Ses contenus peuvent varier selon le formulaire de requête utilisé. Pour afficher le tutoriel souhaité, cliquez sur l'intitulé correspondant entre
Vocabulaires
ou
Traductions
.

Remarques préliminaires importantes

Les dictionnaires classiques sont organisés autour des mots. Les Atlas sémantiques ont une approche originale organisée autour des sens des mots.

Deux caractéristiques des Atlas sémantiques sont essentielles pour bien comprendre les résultats obtenus et faciliter leur manipulation :
La cartographie est disponible comme résultat dans le Mode Atlas. Une fois les cartes établies, les constellations permettent de regrouper les différentes valeurs sémantiques d’un mot avec une granularité qui peut être choisie par l’utilisateur.

Les cartes sont la source des autres Modes qui s’appuient sur les résultats qu’elles fournissent afin de les présenter différemment.

Une fois ces caractéristiques introduites, il est possible de se faire une idée de l'organisation proposée par les Atlas sémantiques avec une métaphore :

le terme d'une requête est une carte géographique (la projection d'un espace multidimensionnel à un espace à deux dimensions), les cliques sont les lieux composant la carte, les constellations sont des territoires de la carte (des régions, ou si on cherche une division plus fine : des départements, des territoires communaux,...).


Pour une requête en Vocabulaires, lorsque le Mode Texte est le Mode en cours de visualisation, les Atlas sémantiques proposent :
L'interface de résultats du Mode Texte propose aussi des options d'affichage générales ainsi qu'une option tutorielle permettant de faciliter la lecture des résultats.

Les synonymes

Les synonymes de la requête sont introduits par un intitulé rappelant la langue à laquelle ils appartiennent.


Les synonymes sont organisés par défaut en constellations. Chacune de ces premières constellations initiales est présentée dans une couleur différente des autres. Tous les termes composant une constellation sont de la même couleur. Au sein d'une même constellation, les synonymes sont triés par ordre alphabétique.


La première ligne des synonymes rappelle le ou les termes de la requête en cours.


Chaque synonyme est précédé d'une icône d'arborescence permettant d'accéder aux cliques qu'il partage avec le ou les termes de la requête.


Chaque synonyme est suivi d'une icône de nouvelle requête. Cliquer sur cette icône permet de lancer le synonyme choisi comme nouvelle requête en conservant les paramètres de la précédente.

La nouvelle requête :
Par exemple, pour la requête du mot anglais « try » en Vocabulaires, dans le cas où les constellations initiales sont maintenues, le premier synonyme anglais est le mot « adjudicate » :


En cliquant sur l'icône qui suit ce dernier, la page de résultats correspondant à la requête en Vocabulaires du mot « adjudicate » sera affichée.

Le Mode en cours de visualisation sera le Mode Texte. La langue d'interface sera conservée. Les synonymes seront donc en anglais et le mot « try » en fera partie.

Les cliques

L'icône d'arborescence précédant un synonyme permet d'afficher l'ensemble des cliques que le synonyme partage avec le ou les termes de la requête.

Par exemple, la requête en Vocabulaires du mot français « mur » présente le Mode Texte suivant :


Cliquer sur l'icône du synonyme « cloison » fait apparaître l'ensemble des cliques que se partagent « cloison » et « mur » :


Il est possible de faire apparaître plusieurs ensembles de cliques partagées par d'autres synonymes, comme par exemple « fortification » et « parapet » :


L'affichage des cliques est indépendant des constellations auxquelles appartiennent les synonymes :


La première ligne des synonymes rappelle le ou les termes de la requête en cours. Cliquer sur l'icône d'arborescence d'un terme de cette ligne dévoile l'ensemble des cliques partagées par tous les synonymes de ce terme.


Chaque synonyme et le terme de requête duquel il est synonyme sont toujours présents dans n'importe quelle clique révélée sous le synonyme en question. Une clique se retrouve sous chacun des termes se la partageant. Par exemple, « frontière » ne partage qu'une seule relation sémantique avec « mur » représentée par la clique « frontière, mur, séparation ». Cette clique se retrouve donc parmi celles associées à « séparation » et à « mur » (en tant que terme de requête, ce dernier regroupe toutes les cliques présentées pour ce résultat).


Au sein de chaque clique, les termes sont triés par ordre alphabétique.

Cliquer sur la nouvelle icône d'arborescence d'un synonyme permet de cacher les cliques associées.

Les constellations

Dans le Mode Texte, les constellations sont des regroupements des termes en ensembles de valeurs sémantiques identifiables. C'est à travers elles qu'il est possible d'approcher le ou les sens usuellement présentés dans un dictionnaire classique.
Pour reprendre l'exemple précédent de la requête en Vocabulaires du mot français « mur », les Atlas sémantiques proposent d'organiser les synonymes obtenus en 4 constellations initiales de couleurs différentes :


Notez que la première ligne des synonymes rappelle le ou les termes de la requête en cours. Elle est toujours de la même couleur que le rappel de la requête affiché dans le bandeau de gestion des Modes de résultats. Elle permet d'accéder à l'ensemble des cliques constituant chaque terme de la requête et de rappeler cette dernière lors d'un affichage en pleine fenêtre. Elle n'entre pas en compte dans le calcul des constellations.

Afin de proposer des résultats pertinents, les Atlas sémantiques organisent les synonymes en un nombre minimal de constellations dès la génération des résultats. Cette organisation est propre à chaque requête. Dans ce premier groupement pour qu'un terme synonyme de la requête appartienne à une constellation, il lui est nécessaire de partager au moins une clique avec un autre synonyme présent dans cette même constellation.
Chaque constellation initiale est toujours présentée dans une couleur différente des autres. Tous les termes composant une constellation sont de la même couleur. Au sein d'une même constellation, les synonymes sont triés par ordre alphabétique.

Pour une requête en Vocabulaires, le Mode Texte permet de modifier le nombre de constellations de synonymes. Pour ce faire, le bandeau de menu correspondant contient un onglet « Constellations ».

Ce dernier se compose :
  • d'un intitulé ;
  • et d'une bulle chiffrée où est affiché le nombre de constellations.

En passant la souris dessus vous ferez apparaître une règle avec un curseur.


Vous pouvez modifier la valeur des constellations :
  • en déplaçant le curseur sur la règle ;
  • en cliquant directement sur la bulle et en entrant avec le clavier la valeur souhaitée. Appuyez sur « Entrée » pour valider.

Notez que la valeur doit être comprise entre le nombre minimal de constellations proposées par défaut et le nombre de mots. Entrer une valeur en dehors de cette fourchette reverra soit la valeur minimale soit la valeur maximale des constellations possibles.
Par exemple, le Mode Texte de la requête en Vocabulaires du mot français « requête » propose d'organiser les synonymes en 2 constellations par défaut :


En manipulant le menu des constellations, il est possible de voir apparaître des regroupements sémantiques plus précis des synonymes du mot « requête ». Comme par exemple avec 6 constellations :


Notez que les nouvelles constellations obtenues conservent la couleur de la constellation initiale dont elles sont issues.

Requête multiple

Une requête multiple en Vocabulaires permet d'observer les champs sémantiques de plusieurs termes en un seul ensemble de résultats. Ce type de requête est à distancier d'un Mode Comparaison qui permet de comparer deux requêtes distinctes. Dans ce dernier cas, chaque requête se verra associer ses propres Modes de résultats. La requête multiple constitue une seule et unique requête quel que soit le nombre de termes la composant.

Le Mode Texte d'une requête multiple permet d'observer de manière fine les connexions sémantiques qui peuvent exister entre plusieurs termes. Il existe en cela trois types de relations entre les termes d'une même requête multiple :
  • Les termes d'une requête multiple peuvent occuper deux espaces sémantiques complètement distants. Par exemple, le Mode Texte de la requête multiple en Vocabulaires des termes français « atlas » et « draper » montre bien que les constellations propres à chacun des termes individuellement se retrouvent clairement séparées pour la requête multiple.

  • Les termes d'une requête mutliple peuvent occuper a priori des espaces sémantiques distincts. Cependant, des connexions sémantiques entre ces espaces peuvent exister. Par exemple, pour le Mode Texte de la requête multiple en Vocabulaires des termes français « mur » et « repos », on constate que des constellations propres à chacun des termes ont fusionné pour construire la première constellation de synonymes de la requête multiple. Pourtant, l'un et l'autre n'ont aucun synonyme en commun. C'est au niveau des cliques que les connexions sont observables. En effet, contrairement à une requête simple où toutes les cliques contiennent le terme de la requête, on peut constater la présence de cliques où ne figurent aucun des termes de la requête multiple.

    Ces cliques font le lien entre les espaces sémantiques des termes de la requête multiple. Dans l'exemple précédent, la clique « abri, assurance, sécurité » contient des termes qui sont tous synonymes les uns des autres et ne possède aucun des termes de la requête multiple (« mur » et « repos »). Par ailleurs, « abri » est synonyme de « mur » sans l'être de « repos » et inversement pour « assurance » et « sécurité ». Cette clique met donc en évidence une connexion sémantique entre des espaces distincts.

  • Les termes d'une requête multiple peuvent être eux-mêmes synonymes. Par exemple, pour le Mode Texte de la requête multiple en Vocabulaires des termes français « atlas » et « recueil », on constate que les termes de requête sont synonymes entre eux et partagent le synonyme « livre ». De plus, une requête multiple permet de mettre en évidence des connexions sémantiques présentes au niveau des cliques comme pour le cas précédent.

Les requêtes multiples fonctionnent avec la même interface et les mêmes options de visualisation qu'une requête simple. Veuillez vous reporter aux tutoriels correspondant des Modes de résultats, ainsi qu'aux présentations des notions soutenant les fonctionnalités des Atlas sémantiques que sont les cliques et le modèle cartographique pour en découvrir davantage.

Résultat complémentaire : les Contextonymes

La génération des contextonymes relatifs à une requête pour le Mode Texte est en cours de développement. Ce résultat complémentaire sera affichable depuis l'option de sous-menu du Mode Texte et présentera une liste de termes proches par association dans les usages de la requête. Par exemple, en français, les mots « noir », « neige », « oeuf » sont des contextonymes du mot « blanc ».

Remarques préliminaires importantes

Les dictionnaires classiques sont organisés autour des mots. Les Atlas sémantiques ont une approche originale organisée autour des sens des mots.

Deux caractéristiques des Atlas sémantiques sont essentielles pour bien comprendre les résultats obtenus et faciliter leur manipulation :
La cartographie est disponible comme résultat dans le Mode Atlas. Une fois les cartes établies, les constellations permettent de regrouper les différentes valeurs sémantiques d’un mot avec une granularité qui peut être choisie par l’utilisateur.
Par ailleurs, les Atlas sémantiques proposent un modèle de traduction cartographique qui permet de représenter l’appariement des sens entre deux langues.

Les cartes sont la source des autres Modes qui s’appuient sur les résultats qu’elles fournissent afin de les présenter différemment.

Une fois ces caractéristiques introduites, il est possible de se faire une idée de l'organisation proposée par les Atlas sémantiques avec une métaphore :

le terme d'une requête est une carte géographique (la projection d'un espace multidimensionnel à un espace à deux dimensions), les cliques sont les lieux composant la carte, les constellations sont des territoires de la carte (des régions, ou si on cherche une division plus fine : des départements, des territoires communaux,...).


Pour une requête en Traductions, lorsque le Mode Texte est le Mode en cours de visualisation, les Atlas sémantiques proposent :
L'interface de résultats du Mode Texte propose aussi des options d'affichage générales ainsi qu'une option tutorielle permettant de faciliter la lecture des résultats.

Les traductions directes

Les traductions directes sont le premier résultat présenté pour le Mode Texte d'une requête en Traductions. Elles sont introduites par un intitulé rappelant la langue à laquelle elles appartiennent.


Les traductions directes se présentent en ligne après le ou les termes de la requête dont elles sont la traduction et sont organisées par ordre alphabétique.
Chaque traduction directe est suivie d'une icône de nouvelle requête. Cliquer sur cette icône permet de lancer la traduction directe choisie comme nouvelle requête en prenant en compte les paramètres de la précédente.

La nouvelle requête :
Par exemple, pour la requête du mot français « site » en Traductions vers l'anglais, la première traduction directe en anglais est le mot « beauty spot » :


En cliquant sur l'icône qui suit ce dernier, la page de résultats correspondant à la requête en Traductions du mot « beauty spot » vers le français sera affichée.

Le Mode en cours de visualisation sera le Mode Texte. La langue d'interface sera conservée. Les traductions directes seront donc en français et le mot « site » en fera partie. De plus, les synonymes de « beauty spot » seront en anglais et les traductions de synonymes en français.

Les synonymes

Les synonymes de la requête sont introduits par un intitulé rappelant la langue à laquelle ils appartiennent.


Les synonymes sont organisés par défaut en constellations. Chacune de ces constellations initiales est présentée dans une couleur différente des autres. Tous les termes composant une constellation sont de la même couleur. Au sein d'une même constellation, les synonymes sont triés par ordre alphabétique.


La première ligne des synonymes rappelle le ou les termes de la requête en cours.


Chaque synonyme est précédé d'une icône d'arborescence permettant d'accéder aux cliques qu'il partage avec le ou les termes de la requête.


Chaque synonyme est suivi d'une icône de nouvelle requête. Cliquer sur cette icône permet de lancer le synonyme choisi comme nouvelle requête en conservant les paramètres de la précédente.

La nouvelle requête :
Par exemple, pour la requête du mot anglais « try » en Traductions vers le français, dans le cas où les constellations initiales sont maintenues, le premier synonyme anglais est le mot « adjudicate » :

En cliquant sur l'icône qui suit ce dernier, la page de résultats correspondant à la requête en Traductions du mot « adjudicate » vers le français sera affichée.

Le Mode en cours de visualisation sera le Mode Texte. La langue d'interface sera conservée. Les synonymes seront donc en anglais et le mot « try » en fera partie. Les traductions directes et les traductions de synonymes seront quant à elles en français.


Dans une requête en Traductions, les traductions de synonymes sont des traductions directes de certains synonymes retenus en raison de leur pertinence vis-à-vis de la requête en cours de visualisation. En cliquant sur un synonyme ce dernier est mis en valeur, de même que ses traductions directes retenues comme traductions de synonymes pour la requête en cours.

Par exemple, pour le Mode Texte du mot français « site » en Traductions vers l'anglais, le terme « horizon » est un synonyme. En cliquant sur ce synonyme, il sera mis en valeur ainsi que ses traductions directes en anglais : « horizon », « landscape » et « view » présentes parmi les traductions de synonymes de la requête :

En lançant le synonyme « horizon » comme nouvelle requête depuis l'icône correspondante il est possible de confirmer que les termes mis en valeur comme traductions de synonymes dans la requête précédente sont biens des traductions directes d'« horizon » :


Cliquer sur le terme de requête (ou l'un d'eux en cas de requête multiple) mettra en valeur dans les traductions de synonymes les traductions directes de ce terme de requête qui auront été retenues. C'est-à-dire qui sont aussi des traductions directes d'un ou plusieurs synonymes de la requête.
Exemple du Mode Texte de la requête en Traductions du mot français « rappel » vers l'espagnol :


Ces relations sémantiques entre synonymes et traductions peuvent être observées plus finement au niveau de l'appariement entre cliques des synonymes et cliques des traductions des synonymes. Nous recommandons la consultation des cartes disponibles dans le Mode Atlas correspondant pour obtenir une représentation plus graphique de ces relations. De plus, le Mode Comparaison permet d'observer autrement ces relations en comparant simultanément les résultats d'une langue vers une autre et réciproquement.

Les traductions de synonymes

Les traductions de synonymes de la requête sont introduites par un intitulé rappelant la langue à laquelle elles appartiennent.


Les traductions de synonymes sont organisées par défaut en une seule constellation. Tous les termes composant une même constellation sont triés par ordre alphabétique. Quel que soit le nombre de constellations choisi, toutes les traductions de synonymes conservent la même couleur.

Chaque terme des traductions de synonymes est précédé d'une icône d'arborescence permettant d'accéder aux cliques qu'il partage avec d'autres traductions de synonymes et qui sont appariées à des cliques des synonymes de la requête.

Chaque terme des traductions de synonymes est suivi d'une icône de nouvelle requête. Cliquer sur cette icône permet de lancer le terme choisi comme nouvelle requête en prenant en compte les paramètres de la précédente.

La nouvelle requête :
Par exemple, pour la requête du mot espagnol « casa » en Traductions vers le français, dans le cas où une seule constellation est sélectionnée, la première traduction de synonyme en français est le mot « abri » :


En cliquant sur l'icône qui suit ce dernier, la page de résultats correspondant à la requête en Traductions du mot « abri » vers l'espagnol sera affichée.

Le Mode en cours de visualisation sera le Mode Texte. La langue d'interface sera conservée. Les traductions directes seront en espagnol, de même que les traductions de synonymes. Les synonymes de « abri » seront en français. Notez par ailleurs que « refugio » (synonyme de « casa ») fait partie des traductions directes de « abri ».


Dans une requête en Traductions, les traductions de synonymes sont des traductions directes de certains synonymes. Elles sont retenues en raison de leur pertinence vis-à-vis de la requête en cours de visualisation. En cliquant sur une traduction de synonyme cette dernière est mise en valeur, de même que les synonymes dont elle est la traduction directe.

Par exemple, pour le Mode Texte du mot espagnol « casa » en Traductions vers le français, le terme « ferme » apparaît dans les traductions de synonymes mais pas dans les traductions directes. En cliquant sur ce terme, il sera mis en valeur ainsi que les synonymes espagnols de la requête dont il est la traduction : « cortijo », « finca » et « granja » :

En lançant « ferme » comme nouvelle requête depuis l'icône correspondante il est possible de confirmer que les synonymes mis en valeur dans la requête précédente font bien partie des traductions directes de « ferme » vers l'espagnol :


Certaines traductions de synonymes sont par ailleurs des traductions directes du terme de requête (ou de l'un ou plusieurs termes de la requête en cas de requête multiple). Cliquer sur une de ces traductions de synonymes mettra en valeur le ou les termes correspondant et les synonymes de ces termes partageant cette traduction directe commune.
Exemple du Mode Texte de la requête en Traductions du mot espagnol « casa » vers le français. La traduction de synonyme « maison » se révèle être une traduction directe de « casa » et de son synonyme « quinta » :


Ces relations sémantiques entre synonymes et traductions peuvent être observées plus finement au niveau de l'appariement entre cliques des synonymes et cliques des traductions des synonymes. Nous recommandons la consultation des cartes disponibles dans le Mode Atlas correspondant pour obtenir une représentation plus graphique de ces relations. De plus, le Mode Comparaison permet d'observer autrement ces relations en comparant simultanément les résultats d'une langue vers une autre et réciproquement.

Les cliques de synonymes

L'icône d'arborescence précédant un synonyme permet d'afficher l'ensemble des cliques que le synonyme partage avec le ou les termes de la requête.

Par exemple, la requête en Vocabulaires du mot français « mur » présente le Mode Texte suivant :


Cliquer sur l'icône du synonyme « cloison » fait apparaître l'ensemble des cliques que se partagent « cloison » et « mur » :


Il est possible de faire apparaître plusieurs ensembles de cliques partagées par d'autres synonymes, comme par exemple « fortification » et « parapet » :


La première ligne des synonymes rappelle le ou les termes de la requête en cours. Cliquer sur l'icône d'arborescence d'un terme de cette ligne dévoile l'ensemble des cliques partagées par tous les synonymes de ce terme.


Le synonyme et le terme de requête (ou au moins l'un des termes de requête) sont toujours présents dans n'importe quelle clique révélée sous le synonyme en question. Une clique se retrouve sous chacun des termes se la partageant. Par exemple, « frontière » ne partage qu'une seule relation sémantique avec « mur » représentée par la clique « frontière, mur, séparation ». Cette clique se retrouve donc parmi celles associées à « séparation » et à « mur » (ce dernier étant composé, en tant que terme de la requête, de toutes les cliques présentées pour ce résultat).


Au sein de chaque clique, les termes sont triés par ordre alphabétique.

Cliquer sur la nouvelle icône d'arborescence d'un synonyme permet de cacher les cliques associées.

Les cliques de traductions de synonymes

Les constellations de synonymes

Dans le Mode Texte, les constellations sont des regroupements des termes en ensembles de valeurs sémantiques identifiables. C'est à travers elles qu'il est possible d'approcher le ou les sens usuellement présentés dans un dictionnaire classique.
Pour reprendre l'exemple précédent de la requête en Vocabulaires du mot français « mur », les Atlas sémantiques proposent d'organiser les synonymes obtenus en 4 constellations de couleur différente par défaut :


Notez que la première ligne des synonymes rappelle le ou les termes de la requête en cours. Elle est toujours de la même couleur que le rappel de la requête affiché dans le bandeau de gestion des Modes de résultats. Elle permet d'accéder à l'ensemble des cliques constituant chaque terme de la requête et de rappeler cette dernière lors d'un affichage en pleine fenêtre. Elle n'entre pas en compte dans le calcul des constellations.

Afin de proposer des résultats pertinents, les Atlas sémantiques organisent les synonymes en un nombre minimal de constellations dès la génération des résultats. Cette organisation est propre à chaque requête. Dans ce premier groupement pour qu'un terme synonyme de la requête appartienne à une constellation, il lui est nécessaire de partager au moins une clique avec un autre synonyme présent dans cette même constellation.
Chaque constellation initiale est présentée dans une couleur différente des autres. Tous les termes composant une constellation sont de la même couleur. Au sein d'une même constellation, les synonymes sont triés par ordre alphabétique.

Pour une requête en Vocabulaires, le Mode Texte permet de modifier le nombre de constellations de synonymes. Pour ce faire, le bandeau de menu correspondant contient un onglet « Constellations ».

Ce dernier se compose :
  • d'un intitulé ;
  • et d'une bulle chiffrée où est affiché le nombre de constellations.

En passant la souris dessus vous ferez apparaître une règle avec un curseur.


Vous pouvez modifier la valeur des constellations :
  • en déplaçant le curseur sur la règle ;
  • en cliquant directement sur la bulle et en entrant avec le clavier la valeur souhaitée. Appuyez sur « Entrée » pour valider.

Notez que la valeur doit être comprise entre le nombre minimal de constellations proposées par défaut et le nombre de mots. Entrer une valeur en dehors de cette fourchette reverra soit la valeur minimale soit la valeur maximale des constellations possibles.
Par exemple, le Mode Texte de la requête en Vocabulaires du mot français « requête » propose d'organiser les synonymes en 2 constellations par défaut :


En manipulant le menu des constellations, il est possible de voir apparaître des regroupements sémantiques plus précis des synonymes du mot « requête » :

Les constellations de traductions de synonymes

Gestion d'affichage des résultats

Requête multiple

Une requête multiple en Vocabulaires permet d'observer les champs sémantiques de plusieurs termes en un seul ensemble de résultats. Ce type de requête est à distancier d'un Mode Comparaison qui permet de comparer deux requêtes distinctes. Dans ce dernier cas, chaque requête se verra associer ses propres Modes de résultats. La requête multiple constitue une seule et unique requête quel que soit le nombre de termes la composant.

Le Mode Texte d'une requête multiple permet d'observer de manière fine les connexions sémantiques qui peuvent exister entre plusieurs termes. Il existe en cela trois types de relations entre les termes d'une même requête multiple :
  • Les termes d'une requête multiple peuvent occuper deux espaces sémantiques complètement distants. Par exemple, le Mode Texte de la requête multiple en Vocabulaires des termes français « atlas » et « draper » montre bien que les constellations propres à chacun des termes individuellement se retrouvent clairement séparées pour la requête multiple.

  • Les termes d'une requête mutliple peuvent occuper a priori des espaces sémantiques distincts. Cependant, des connexions sémantiques entre ces espaces peuvent exister. Par exemple, pour le Mode Texte de la requête multiple en Vocabulaires des termes français « mur » et « repos », on constate que des constellations propres à chacun des termes ont fusionné pour construire la première constellation de synonymes de la requête multiple. Pourtant, l'un et l'autre n'ont aucun synonyme en commun. C'est au niveau des cliques que les connexions sont observables. En effet, contrairement à une requête simple où toutes les cliques contiennent le terme de la requête, on peut constater la présence de cliques où ne figurent aucun des termes de la requête multiple.

    Ces cliques font le lien entre les espaces sémantiques des termes de la requête multiple. Dans l'exemple précédent, la clique « abri, assurance, sécurité » contient des termes qui sont tous synonymes les uns des autres et ne possède aucun des termes de la requête multiple (« mur » et « repos »). Par ailleurs, « abri » est synonyme de « mur » sans l'être de « repos » et inversement pour « assurance » et « sécurité ». Cette clique met donc en évidence une connexion sémantique entre des espaces distincts.

  • Les termes d'une requête multiple peuvent être eux-mêmes synonymes. Par exemple, pour le Mode Texte de la requête multiple en Vocabulaires des termes français « atlas » et « recueil », on constate que les termes de requête sont synonymes entre eux et partagent le synonyme « livre ». De plus, une requête multiple permet de mettre en évidence des connexions sémantiques présentes au niveau des cliques comme pour le cas précédent.

Les requêtes multiples fonctionnent avec la même interface et les mêmes options de visualisation qu'une requête simple. Veuillez vous reporter aux tutoriels correspondant des Modes de résultats, ainsi qu'aux présentations des notions soutenant les fonctionnalités des Atlas sémantiques que sont les cliques et le modèle cartographique pour en découvrir davantage.

Résultat complémentaire : les Contextonymes

La génération des contextonymes relatifs à une requête pour le Mode Texte est en cours de développement. Ce résultat complémentaire sera affichable depuis l'option de sous-menu du Mode Texte et présentera une liste de termes proches par association dans les usages de la requête. Par exemple, en français, les mots « noir », « neige », « oeuf » sont des contextonymes du mot « blanc ».

Mode Comparaison

Le Mode Comparaison est un Mode textuel proposé en complément du Mode Texte. Le contenu de ce tutoriel est en cours d'écriture.

Remarques préliminaires importantes

Les dictionnaires classiques sont organisés autour des mots. Les Atlas sémantiques ont une approche originale organisée autour des sens des mots.

Deux caractéristiques des Atlas sémantiques sont essentielles pour bien comprendre les résultats obtenus et faciliter leur manipulation :
Une fois ces caractéristiques introduites, il est possible de se faire une idée de l'organisation proposée par les Atlas sémantiques avec une métaphore :
le terme d'une requête est une sculpture (une forme dans un espace multidimensionnel), les cliques sont les molécules qui constituent le matériau de la sculpture, les constellations sont des parties de la sculpture (homme, cheval, ou si on cherche une division plus fine : tête, vêtements,…).

La cartographie est présentée comme résultat en tant que Mode Atlas. Une fois les cartes établies, les constellations permettent de regrouper les différentes valeurs sémantiques d’un mot avec une granularité qui peut être choisie par l’utilisateur.

Les cartes sont la source des autres Modes textuels qui s’appuient sur les résultats qu’elles fournissent afin de les présenter différemment.

lien vers les fonctions communes lien vers le tutoriel sur la page Renvoi vers le Mode Texte

La Comparaison

Nouvelles comparaisons



Remarques préliminaires importantes

Les dictionnaires classiques sont organisés autour des mots. Les Atlas sémantiques ont une approche originale organisée autour des sens des mots.

Deux caractéristiques des Atlas sémantiques sont essentielles pour bien comprendre les résultats obtenus et faciliter leur manipulation :
Une fois ces caractéristiques introduites, il est possible de se faire une idée de l'organisation proposée par les Atlas sémantiques avec une métaphore :
le terme d'une requête est une sculpture (une forme dans un espace multidimensionnel), les cliques sont les molécules qui constituent le matériau de la sculpture, les constellations sont des parties de la sculpture (homme, cheval, ou si on cherche une division plus fine : tête, vêtements,…).

La cartographie est présentée comme résultat en tant que Mode Atlas. Une fois les cartes établies, les constellations permettent de regrouper les différentes valeurs sémantiques d’un mot avec une granularité qui peut être choisie par l’utilisateur.

Les cartes sont la source des autres Modes textuels qui s’appuient sur les résultats qu’elles fournissent afin de les présenter différemment.

Enfin, les Atlas sémantiques proposent un modèle de traduction cartographique qui permet de représenter l’appariement des sens entre deux langues.

lien vers les fonctions communes lien vers le tutoriel sur la page Renvoi vers le Mode Texte

La Comparaison

Nouvelles comparaisons

Gestion d'affichage des résultats

pas comme le mode Texte

Mode Atlas

Le Mode Atlas est le principal Mode des Atlas sémantiques et le premier Mode graphique proposé à chaque requête. Le contenu de ce tutoriel est en cours d'écriture.

Remarques préliminaires importantes

Les dictionnaires classiques sont organisés autour des mots. Les Atlas sémantiques ont une approche originale organisée autour des sens des mots.

Deux caractéristiques des Atlas sémantiques sont essentielles pour bien comprendre les résultats obtenus et faciliter leur manipulation :
Une fois ces caractéristiques introduites, il est possible de se faire une idée de l'organisation proposée par les Atlas sémantiques avec une métaphore :
le terme d'une requête est une sculpture (une forme dans un espace multidimensionnel), les cliques sont les molécules qui constituent le matériau de la sculpture, les constellations sont des parties de la sculpture (homme, cheval, ou si on cherche une division plus fine : tête, vêtements,…).

La cartographie est présentée comme résultat en tant que Mode Atlas. Une fois les cartes établies, les constellations permettent de regrouper les différentes valeurs sémantiques d’un mot avec une granularité qui peut être choisie par l’utilisateur.

Les cartes sont la source des autres Modes textuels qui s’appuient sur les résultats qu’elles fournissent afin de les présenter différemment.

lien vers les fonctions communes lien vers le tutoriel sur la page

Les Synonymes

Les Constellations

Les Cartes

zoom axes enveloppes cliques

Résultat complémentaire : les Contextonymes



Remarques préliminaires importantes

Les dictionnaires classiques sont organisés autour des mots. Les Atlas sémantiques ont une approche originale organisée autour des sens des mots.

Deux caractéristiques des Atlas sémantiques sont essentielles pour bien comprendre les résultats obtenus et faciliter leur manipulation :
Une fois ces caractéristiques introduites, il est possible de se faire une idée de l'organisation proposée par les Atlas sémantiques avec une métaphore :
le terme d'une requête est une sculpture (une forme dans un espace multidimensionnel), les cliques sont les molécules qui constituent le matériau de la sculpture, les constellations sont des parties de la sculpture (homme, cheval, ou si on cherche une division plus fine : tête, vêtements,…).

La cartographie est présentée comme résultat en tant que Mode Atlas. Une fois les cartes établies, les constellations permettent de regrouper les différentes valeurs sémantiques d’un mot avec une granularité qui peut être choisie par l’utilisateur.

Les cartes sont la source des autres Modes textuels qui s’appuient sur les résultats qu’elles fournissent afin de les présenter différemment.

Enfin, les Atlas sémantiques proposent un modèle de traduction cartographique qui permet de représenter l’appariement des sens entre deux langues.

lien vers les fonctions communes lien vers le tutoriel sur la page

Les Synonymes et Traductions

Les Constellations

Les Cartes

zoom axes enveloppes cliques

Résultat complémentaire : les Contextonymes



Mode Diachronie

Le Mode Diachronie est actuellement en développement. Il vous permettra d'observer à partir de cartes dynamiques les évolutions sémantiques de vos requêtes sur des périodes de temps données.

Mode Contextonymes

Le Mode Contextonymes est actuellement en développement. Il vous permettra d'obtenir des cartes des contextonymes associés aux termes de vos requêtes.

Option Tutoriel sur la page de résultats

Le Tutoriel de la page de résultats est un option du Mode en cours de visualisation encore en cours de développement. Il sera proposé comme aide à l'utilisation de toute page de résultats directement sur ces dernières.

Les unités de sens ou cliques

Pour bien comprendre le fonctionnement des Atlas sémantiques et les résultats qu'ils proposent, la notion d’unité minimale de sens ou de cliques est essentielle.
Elle est première à une seconde notion, celle de cartographie des différents sens.

Les dictionnaires classiques sont organisés autour des mots. Les Atlas sémantiques ont une approche originale organisée autour des sens des mots.
En effet, les mots ont généralement différents sens qui dépendent de leurs emplois dans une phrase ou un texte. Par exemple, dans la phrase « La stagnation des eaux peut devenir un foyer d'infection » le mot « foyer » désigne la source à partir de laquelle peuvent se développer des infections, alors que dans la phrase « Les tisons du foyer ont roulé » le mot « foyer » désigne un espace aménagé où on fait du feu.

Cette organisation autour du sens des mots est rendue possible par le développement d'un modèle mathématique à partir des cliques. Les cliques sont des unités sémantiques infralinguistiques ou, présenté autrement, des unités sémantiques minimales à la granularité très fine.

Il est possible de passer par une métaphore afin de mieux comprendre la relation entre le terme d'une requête et les cliques le composant : Autrement dit, l'ensemble organisé de cliques (molécules) relatives à un terme forme ce terme (flocon).

Dans le modèle des Atlas sémantiques, il existe deux types de cliques :

Les cliques sont construites à partir d'un graphe de synonymie ou de contexonymie. Un graphe est ici une structure géométrique abstraite constituée par un ensemble défini de mots (tous les mots du dictionnaire, par exemple) dans laquelle les termes sont les sommets et les liens sémantiques (de synonymie ou de contexonymie) entre les termes sont représentés par des arêtes connectant les sommets. De ce point de vue mathématique, une clique est un sous-graphe maximal complet connexe. « Sous-graphe » parce que ce sont des sous-parties de ce graphe ; « complet » signifie que tous les termes constituant la clique sont liés sémantiquement à tous les autres ; « connexe » que la clique est en un seul tenant ; et « maximal » qu’on ne peut y ajouter un nouveau terme qui soit lié à tous les autres.

Par conséquent, une clique est à l'intersection sémantique commune de tous les termes qui la définissent. Tous les termes constituant une clique sont :
Par exemple, la clique synonymique « building, bâtiment, bâtisse, construction, immeuble, maison, édifice » peut-être schématiquement représentée ainsi :


Cette clique apparaîtra dans tout résultat ayant pour terme de requête l'un des mots la constituant.


Pour le mot « faible » on trouve, entre autres, les cliques suivantes numérotées par ordre alphabétique. Seuls certains numéros sont donnés :

1 : abattu, anéanti, faible, fatigué, las
5 : abattu, déprimé, faible, fatigué
14 : affaibli, anémique, anémié, débile, faible
20 : amour, faible, goût, inclination, passion, penchant
34 : anémié, faible, fragile, pâle
50 : bas, bouché, faible, médiocre
51 : bas, faible, insignifiant, modique, médiocre, petit
54 : bas, faible, mauvais, méchant, médiocre
62 : bon, doux, délicat, faible, tendre
109 : chétif, dérisoire, faible, pauvre, petit, piètre
117 : complaisance, faible, faiblesse, prédilection
124 : critiquable, faible, mauvais
131 : doux, facile, faible, malléable, mou
141 : défaut, faible, faiblesse, imperfection, travers, vice
145 : déficient, faible, insuffisant, mauvais, médiocre
151 : délicat, faible, fragile, frêle, grêle, léger, menu, mince
155 : dérisoire, faible, insignifiant, minime, négligeable, petit
171 : faible, faiblesse, goût, inclination, préférence
233 : faible, insuffisant, maigre, méchant, médiocre, pauvre
277 : faible, vulnérable, ébranlable
278 : faible, étouffé


Sur cet exemple chaque clique figure un sens très précis de contexte et d'emploi du mot « faible ». Certaines cliques sont plus proches les unes les autres, certaines plus éloignées. Par exemple  les cliques numérotées 1 et 5 sont proches l’une de l’autre et assez éloignées de celle numérotée 124. Les deux premières renvoient au sens de faible tel qu’il est utilisé par exemple dans la phrase « Un soupir faible comme un souffle s'exhala des lèvres du blessé » (Les nuits mexicaines, Aimard, 1884), la dernière à celui qu’on trouve dans l’expression « un argument faible ».

Le modèle utilisé par les Atlas sémantiques propose de travailler à partir des cliques pour produire et organiser ses résultats, mais aussi d'un autre type d'objet sémantique que sont les constellations. Ces dernières représentent des unités de language, des valeurs sémantiques à la granularité variable. Elles correspondent à de plus grands regroupements sémantiques organisés sur la base des cliques.
Il est possible de se faire une idée de l'organisation proposée par les Atlas sémantiques avec une autre métaphore :
La proximité des cliques entre elles est calculée par l'application d'une méthode d'analyse de données : l'analyse factorielle des correspondances. C'est au moyen de cette méthode qu'une requête lancée à partir de l'un des formulaires du site des Atlas sémantiques produit un espace géométrique qu'il est possible de réprésenter sous la forme de carte(s) dans le Mode Atlas. Il s'agit de la cartographie des différents sens.

Le modèle cartographique

Pour bien comprendre le fonctionnement des Atlas sémantiques et les résultats qu'ils proposent, le modèle cartographique des différents sens est essentiel. Il est second à une première notion, celle d'unité minimale de sens ou de cliques.

La proximité sémantiques entre cliques est calculée par l'application d'une méthode d'analyse de données : l'analyse factorielle des correspondances (L'Analyse des données. Tome 2 : l'analyse des correspondances, Benzécri, Dunod, 1973). Cette méthode détermine les coordonnées de chaque clique dans un espace géométrique représentant la requête lancée à partir de l'un des formulaires sur le site des Atlas sémantiques. Cet espace est affiché sous forme de carte(s) dans le Mode Atlas.
Notez que les Atlas sémantiques proposent des cartes spécifiques aux requêtes en Traductions mettant en évidence les appariements de sens entre les deux langues sélectionnées.
Les constellations, quant à elles, peuvent être utilisées afin de mettre en évidence la subdivision des espaces cartographiés en ensembles sémantiques distincts.

Par exemple, voici une des cartes possibles pour une requête en Vocabulaires du mot français « maison » :



Une fois établie, la carte permet d'interpréter les relations entre les éléments la constituant.

Dans le cas de mots ayant peu de synonymes et par conséquent peu de cliques, les cartes ne peuvent pas être calculées. C'est par exemple le cas pour le mot « atlas » en français qui ne possède que quatre synonymes et trois cliques.

Le Mode Atlas correspondant à ce terme de requête ne permet pas d'afficher une représentation cartographique du sens.

Les constellations

Les constellations représentent des valeurs sémantiques de granularité variable. Cette granularité dépendra du nombre de constellations choisies par l’utilisateur. D’une manière générale, les constellations permettent de distinguer les premières valeurs sémantiques mises en évidence par la carte. Puis d’établir des subdivisions au sein de ces valeurs en augmentant leur nombre. Les constellations sont étiquetées par la liste des termes les constituant triés par ordre alphabétique.
Les constellations sont calculées à partir d’une méthode de classification hiérarchique (voir par exemple, la fiche wikipédia « Regroupement hiérarchique ») sur les coordonnées des cliques ou des centres de gravité des termes synonymes, contextonymes ou de traduction. Cette méthode vise à répartir les termes dans des ensembles (les constellations) homogènes et dissemblables les uns des autres afin d’obtenir des regroupements sémantiques cohérents.

Par exemple, pour le terme « faible » la séparation en 2 constellations sépare l’emploi nominal de celui d’adjectif :


  La gestion des constellations s'effectue dans chaque Mode de résultats à partir de l'onglet de menu correspondant.

Le modèle cartographique et la traduction

Les langues découpent la réalité extra-linguistique de façon différente. Ainsi le mot « esprit » du français se traduira différemment en anglais suivant qu’il s’agit d’un « bel esprit » (wit), de « croire aux esprits »  (ghost), de l’« esprit humain » (mind), etc.

Le modèle cartographique des Atlas sémantiques propose des traductions obtenues en prenant support non pas sur l’appariement entre mots de deux langues comme dans un dictionnaire classique mais entre les sens des mots (cliques) des deux langues. Cela permet ainsi une traduction sens à sens et non pas mot à mot. La méthode utilisée est décrite dans l’article « A Model for Matching Semantic Maps Between Languages ( French / English, English / French ) », Ploux & Ji, Computational Linguistics, 29(2):155-178, MIT Press, 2003.

La carte de traduction propose des correspondances entre les sens du mot à traduire et les sens correspondant dans la langue de traduction. Ces correspondances sont marquées par une superposition et une proximité sur la carte des constellations des deux langues.
Par exemple, pour la requête en Traductions du mot « faible » du français vers l'anglais en séparant chaque langue en 2 constellations il est possible d'obtenir la carte suivante (en bleu les constellations du français, en vert les constellations de l'anglais) :

Interprétation de la carte

L'origine des axes d'une carte sémantique est le lieu (quand il existe) d'un sens « moyen » ou générique. En s'écartant de ce centre, on trouve des sens plus spécifiques.
Par exemple, pour la carte sur les axes 1 et 3 de la requête en Vocabulaires du mot français « maison », la répartition en 3 constellations met en évidence que les sens de « maison » comme domesticité (Constellation 1) et « maison » comme ensemble familial et lignage (Constellation 3) sont éloignés du centre vers lequel on retrouve la « maison » comme lieu ou construction. Cette dernière valeur sémantique est plus commune que les deux autres et se rapproche du sens générique donné à « maison ».


Inversement, pour la carte sur les axes 1 et 2 de la requête en Vocabulaires du mot français « fou », la répartition en 3 constellations ne permet pas de faire apparaître un sens plus central que les autres. On retrouve là trois grandes valeurs sémantiques de « fou » (passionnel ; bizarre, marginal, incroyable ; aliéné, malade, halluciné) organisées autour du centre des axes.


Cependant, on peut remarquer que pour la même carte affichant 5 constellations, la précédente Constellation 1 (« fou » comme aliéné, malade, halluciné) a été séparée en deux suivant l'intensité de la valeur sémantique. La nouvelle Constellation 2 plus proche du centre englobe des synonymes moins marqués, tandis que la nouvelle Constellation 1 plus distante du centre met en exergue des termes plus spécifiques (comme aliéné).



Les cartes peuvent aussi permettre de séparer les usages grammaticaux propres à la requête.
Par exemple, pour la requête en Vocabulaires du mot « faible » l’emploi nominal est mis à distance de l’emploi comme adjectif :


Pour certains termes ayant de nombreux synonymes (comme « maison ») et constitués de nombreuses cliques il est possible d'afficher plusieurs cartes qui apporteront des informations sémantiques complémentaires.
En effet, la projection de l'espace total sur les deux premières dimensions ne suffit pas toujours à figurer toutes les acceptions de la requête. Cette projection initiale privilégie les distinctions principales. L'onglet « Axes » permettra à l'utilisateur de générer une nouvelle projection et de mettre ainsi en évidence des sens qui n'auraient pas été révélés sur la première carte.

La première valeur à gauche correspond à l'axe des abscisses et la seconde valeur à droite correspond à celui des ordonnées. Si le nombre de cliques le permet, il est possible de générer jusqu'à quinze cartes différentes pour une même requête.

Pour la requête en Vocabulaires du mot français « maison » on trouvera dans la projection sur les axes 1 et 3 une mise en évidence des sens du terme « maison » associés à la descendance, la lignée (Constellation 3) et à la domesticité (Constellation 1) qui n'étaient distinguée dans la carte en axes 1 et 2.